SSPT complexe : Symptômes, comportements et rétablissement

Papaye : bienfaits pour la santé, utilisations et risques
décembre 16, 2018
Perte de poids avec résistance à l’insuline : Conseils et stratégies diététiques
décembre 16, 2018

SSPT complexe : Symptômes, comportements et rétablissement

Ce qu’il faut savoir sur le SSPT complexe

Le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5), un manuel souvent utilisé par les psychiatres et les psychologues, ne reconnaît pas actuellement le ” trouble de stress post-traumatique complexe ” comme une condition distincte. Cependant, certains médecins diagnostiqueront la maladie.
Une personne chez qui l’on a diagnostiqué la maladie peut présenter d’autres symptômes que ceux qui définissent le syndrome de stress post-traumatique (SSPT).
Le SSPT est un trouble anxieux qui peut se développer après qu’une personne ait vécu un événement traumatique.
Un médecin peut diagnostiquer un SSPT complexe si une personne a subi un traumatisme prolongé ou répété pendant des mois ou des années.
Dans cet article, nous explorons ce qu’est le SSPT complexe et décrivons les symptômes et les comportements associés. Nous examinons également les options de traitement et le processus de rétablissement.

Qu’est-ce que le SSPT complexe ?

Le SSPT complexe est un type de trouble anxieux.
Le SSPT est généralement lié à un seul événement, tandis que le SSPT complexe est lié à une série d’événements ou à un événement prolongé.
Les symptômes du SSPT peuvent survenir après un épisode traumatisant, comme une collision de voiture, un tremblement de terre ou une agression sexuelle.
Le SSPT touche 7 à 8 % des Américains à un moment ou à un autre de leur vie. Les symptômes peuvent résulter de changements dans certaines régions du cerveau qui ont trait aux émotions, à la mémoire et au raisonnement. Les zones touchées peuvent comprendre l’amygdale, l’hippocampe et le cortex préfrontal.
Les symptômes du SSPT complexe peuvent être plus persistants et extrêmes que ceux du SSPT.
Certains professionnels de la santé mentale ont commencé à faire la distinction entre les deux affections, malgré l’absence de directives du DSM-5.
Un médecin peut diagnostiquer un SSPT complexe lorsqu’une personne a subi un traumatisme de façon continue.
Le plus souvent, ce traumatisme implique un abus physique, émotionnel ou sexuel à long terme.
Voici quelques exemples de traumatismes qui peuvent causer un SSPT complexe :

  • – expérience de négligence pendant l’enfance
  • – d’autres types d’abus au début de la vie
  • – violence familiale
  • victime de la traite des êtres humains
  • être prisonnier de guerre
  • – vivre dans une région touchée par la guerre

Le SSPT complexe est-il une affection distincte ?

La Classification internationale des maladies (CIM) identifie le SSPT complexe comme une affection distincte, bien que le DSM-5 ne le fasse pas actuellement.
Le SSPT complexe est un concept relativement récent. En raison de sa nature variable, les professionnels de la santé peuvent plutôt diagnostiquer une autre condition. Ils peuvent être particulièrement susceptibles de diagnostiquer un trouble de la personnalité limite (TPL).
Certains chercheurs ont identifié des domaines de chevauchement important entre le SSPT complexe et le TPLP.
Toutefois, les conditions peuvent également présenter des différences. Les auteurs d’une étude datant de 2014 ont rapporté, par exemple, que les personnes atteintes de SSPT complexe avaient constamment une image négative d’elles-mêmes, tandis que les personnes atteintes de DBP avaient une image d’elles-mêmes instable et changeante.
Les personnes atteintes d’un SSPT complexe peuvent éprouver des difficultés relationnelles. Ils ont tendance à éviter les autres et peuvent ressentir un manque de connexion.
Le TPL peut amener une personne à osciller entre l’idéalisation et la sous-évaluation des autres, ce qui entraîne des difficultés relationnelles.
Il est possible qu’une personne atteinte de DBP éprouve également un SSPT complexe, et la combinaison peut entraîner des symptômes supplémentaires.

Symptômes

La difficulté à dormir peut être un symptôme du SSPT complexe.
Une personne atteinte de SSPT complexe peut présenter des symptômes en plus de ceux qui caractérisent le SSPT.
Les symptômes communs de PTSD et de PTSD complexe incluent :

  • revivre le traumatisme par des flashbacks et des cauchemars
  • – éviter les situations qui leur rappellent le traumatisme
  • étourdissements ou nausées lorsque vous vous souvenez du traumatisme
  • hyperexcitation, ce qui signifie être dans un état d’alerte élevé continu
  • la croyance que le monde est un endroit dangereux
  • une perte de confiance en soi ou en autrui
  • difficulté à dormir ou à se concentrer
  • être surpris par des bruits forts

Les personnes atteintes du SSPT ou d’un SSPT complexe peuvent également en faire l’expérience :

  • Une vision négative de soi. Le SSPT complexe peut amener une personne à se considérer négativement et à se sentir impuissante, coupable ou honteuse. Ils se considèrent souvent différents des autres.
  • Changements dans les croyances et la vision du monde. Les personnes atteintes de l’une ou l’autre condition peuvent avoir une vision négative du monde et de ses habitants ou perdre confiance dans leurs croyances antérieures.
  • Difficultés de régulation émotionnelle. Ces conditions peuvent amener les gens à perdre le contrôle de leurs émotions. Ils peuvent éprouver une colère ou une tristesse intense ou avoir des pensées suicidaires.
  • Problèmes relationnels. Les relations peuvent souffrir de difficultés à faire confiance et à interagir, ainsi que d’une perception négative de soi.

    Attention ! Cet article à été publié par un bénévole, il est en cours de validation par l’administrateur et les informations n’ont pas encore été vérifiées par un professionnel de la santé

    Une question ? Une correction ? Une mise à jour ? Un problème ? RDV sur notre page Contact, Merci